Buts et objectifs

RECERC est une revue résolument transdisciplinaire, ouverte à des champs et à des éclairages divers et au débat scientifique, dans toutes les langues. Elle souhaite mettre en contact des chercheurs, des approches et des aires. Elle a cependant quelques champs privilégiés.

Ce sont d’abord et surtout les cultures, les civilisations et les langues dites territoriales, régionales, minoritaires ou minorisées, selon les diverses terminologies, et parmi elles l’aire catalane. Quels sont les marqueurs et quelle est la structuration des identités, quelles sont les évolutions et les dynamiques, les politiques linguistiques, quelle est leur production culturelle, littéraire ou autre, leur diffusion dans la société à travers l’enseignement, les médias et le marché culturel ? Dans cette approche diversifiée et globale, nous nous intéressons aussi à l’histoire, aux institutions, aux sociétés et à leurs évolutions, à leurs mutations, passées ou actuelles avec, en particulier, l’étude des normes institutionnelles et sociales qui les structurent, qui les contraignent ou qu’elles suscitent, selon les cas et selon les époques.

La perspective comparative est enrichissante lorsqu’il est question situations linguistiques, de plurilinguisme ou de langues en contact dans une même société ou dans un même marché de communication. Quelles sont les évolutions et les influences réciproques dans des espaces qui possèdent à la fois des éléments communs et des situations différenciées, qu’il s’agisse des Etats, de la diversité sociale ou des communautés autochtones ou immigrées ? Il s’agit aussi d’apprécier les continuités et les discontinuités des domaines culturels. Dans cette ligne une attention particulière est portée à l’enseignement en immersion et au plurilinguisme.

L’autre versant, complémentaire des précédents, est celui de la frontière et de l’identité, de la frontière dans la société, du passage, qu’il s’agisse des identités en contact, des changements sociaux ou des prosaïques relations transfrontalières. Identités culturelles, identités nationales, histoire des mentalités, la notion de frontière elle-même, la dialectique de la séparation et de l’union, aujourd’hui comme dans une perspective historique, le pluralisme et l’identité, toutes les perspectives et toutes les réflexions seront les bienvenues.